Homematic IP, la domotique facile

Dans les solutions domotiques qui sont très connues en Allemagne, nous trouvons les solutions de l’entreprise eQ-3 vendues sous la marque Homematic IP. Avec les solutions Homematic IP, il est possible de piloter et d’automatiser beaucoup de choses dans la maison !

Ces produits sont nettement moins courants en Suisse romande, mais par contre très prisés par nos voisins de Suisse allemande. Alors forcément, je me suis dit “Mais pourquoi ne pas essayer !?”…

Une marque, plusieurs gammes de produits

Forcément, nous allons commencer par un avertissement : eQ-3 vend/a vendu plusieurs marques de produits que nous vous présentons ci-dessous. Les deux marques principales n’étant pas forcément compatibles, quelques explications sont indispensables pour ne pas se faire piéger.


La marque “Homematic”

Logo des produits “Homematic” historique

Il s’agit de la marque historique de l’entreprise eQ-3. Celle-ci n’est désormais plus produite et tous les efforts d’eQ-3 sont désormais investis dans la marque Homematic IP. Nous n’allons donc pas nous attarder là-dessus, mais c’est important de ne pas confondre les deux. On trouve encore ces produits chez les principaux vendeurs en Suisse, donc il est important de ne pas se tromper.

La marque “Homematic IP”

Logo des produits Homematic IP avec le carré bleu encadrant le “IP”

Depuis plusieurs années maintenant, la gamme de produits Homematic IP est arrivée sur le marché. Celle-ci change complètement la manière d’opérer le produit vis-à-vis de la marque originale. Elle simplifie grandement la prise en main de tout l’écosystème avec une application mobile.

Comparaison des centrales Access Point et CCU3

Dans l’écosystème Homematic IP, il existe deux centrales pour piloter l’ensemble des produits : l'”Access Point” et le “CCU3” (Central Control Unit 3).

Les bases communiquent avec les appareils pilotés par un réseau sans-fil d’ondes radio à ultrahaute fréquence (UHF) et à très faible puissance. Cependant, la marque a fait très attention à limiter aux maximums l’émission d’ondes. On en parle un peu plus bas dans la section dédiée à la santé. En parallèle, il existe aussi une variante câblée avec toute une gamme de produits. On abordera peut-être ce sujet dans d’autres articles.

La centrale “de base” Homematic IP Access Point (Point d’accès) est connectée à Internet par un service dans le cloud. Elle se configure ensuite par une application pour smartphone sur iOS et Android. Par contre, la centrale plus avancée “CCU3” n’est pas connectée à Internet et donc ne dispose pas d’applications pour smartphone (mais on peut l’ajouter par des produits tiers).

La centrale “Access Point”

La force de cette centrale étant d’offrir une prise en main très facile avec de nombreuses options prédéfinies pour ne pas se compliquer la vie. En règle générale, il s’agit de la centrale la plus utilisée. Vous commencez par mettre en service l’Access Point avec l’application officielle Homematic IP. Celle-ci se connectera à Internet et vous permettra de configurer ensuite tous les autres appareils directement depuis votre smartphone.

Exemple d’installation l’Access Point avec quelques appareils de la marque.

Comme on le voit sur le schéma, tous les réglages passent par Internet et l’application mobile d’Homematic IP.

Ci-dessous une capture d’écran de l’application pour smartphone Homematic IP avec comme exemple la configuration de mon domicile. On peut voir une interface simple et facile à utiliser.

Visualisation de l’interface de base (cliquer pour voir en entier).

La centrale “CCU3”

Pour les irréductibles de la complexité du détail, la centrale CCU3 permet de complètement prendre en main la programmation de son installation. Elle offre beaucoup plus de flexibilité que la centrale Access Point. En plus, la CCU3 permet de gérer les produits de la gamme Homematic (historique) en plus de la gamme Homematic IP.

La différence majeure réside dans le fait que la CCU3 offre une interface de gestion un peu vieillotte, aucune application mobile (officielle) et pas de service cloud. En gros, c’est plutôt destiné aux professionnels de la domotique qui veulent maîtriser complètement les installations.

Exemple d’installation avec CCU3 et quelques appareils de la marque.

Comme on le voit sur le schéma, tous les réglages passent par un accès direct à la centrale depuis un ordinateur du domicile. Pas d’applications pour smartphone ni d’accès à Internet.

Ci-dessous, vous pouvez voir un aperçu de l’interface de la CCU3 trouvée sur le site d’eQ-3. On voit au sommet à gauche les deux logos, Homematic et Homematic IP qui indique la double compatibilité.

Visualisation de l’interface de la centrale CCU3 (cliquer pour agrandir).

Tableau comparatif

CCU3 à gauche et Access Point à … droite !

Afin de bien comprendre la différence entre les deux centrales, je vous propose ce petit résumé des fonctionnalités de chacune :

Centrale
CCU3
Centrale
Access Point
Service cloud natifNONOUI
Application mobile nativeNON1OUI
Configuration simplifiée NONOUI
Configuration avancéeOUINON
Compatibilité Homematic IPOUIOUI
Compatibilité Homematic (pas IP)OUINON
Consommation (veille)1.7W1.1W
1 Une licence pour une application tierce est fournie, mais loin de la simplicité de l’application officielle.

Dans ce blog, je vais principalement parler des produits Homematic IP avec la centrale de base nommée “Access Point” et l’application pour smartphone officielle de la marque. Au moment où j’écris ces lignes, je ne me suis pas encore intéressé à la centrale CCU3 et je n’en possède pas.

Il faut savoir qu’il existe aussi une centrale Wi-Fi qui ne nécessite pas de connexion par câble à votre réseau informatique et qu’il existe aussi depuis peu toute une gamme de produits câblés (plutôt à destination des professionnels).

Aperçu des produits

Chauffage et climatisation

La gamme la plus intéressante permet d’automatiser les systèmes de chauffage, de climatisation et de déshumidification de la maison. Ça comprend aussi “les petites vannes” de m#### du collecteur de chauffage au sol avec lesquelles on s’est tous énervés un moment donné. Il s’agit à mon avis de la gamme la plus intéressante et on y reviendra dans d’autres articles.

Avec ces produits, il est possible de créer des “scénarios” de chauffage et d’adapter les courbes de chauffe en fonction de l’heure ou d’un événement (comme une ouverture de fenêtre). On peut aussi diminuer la température aux heures où la pièce/maison est inoccupée et augmenter le chauffage pour le retour.

Actionneur pour les vannes du chauffage au sol (du collecteur).

Si vous êtes intéressés par les produits de chauffage au sol, nous avons réalisé un article détaillé traitant du sujet :

Alarmes et détection feu, eau, effraction

Une autre série de produits très intéressante est liée aux systèmes d’alarme comme la détection d’incendie, d’humidité, d’eau ou encore d’effraction avec de nombreux types de capteurs de présences, portes, fenêtres… Cela comprend aussi les contrôles d’accès et l’ouverture de portes à distance.

Éclairage et interrupteurs

Ces produits sont faits pour gérer l‘éclairage, les interrupteurs, les variateurs et tous les systèmes qui peuvent piloter de l’élagage au sens large. Cela comprend aussi les détecteurs de présence ou les minuteries d’enclenchement/extinction.

Bien évidemment, il est possible de créer des groupes et des actions liées à des événements. Comme allumer la lumière automatiquement quand quelqu’un passe dans le corridor.

Météo

Il est aussi possible d’utiliser des stations météo qui permettront de garder un historique de la météo à son domicile, mais aussi piloter la fermeture de store à banne en cas de vent fort ou de store à lamelle en cas de pluie. Dans l’autre sens, on peut fermer un store automatiquement si le soleil est trop fort sur une baie vitrée.

Et beaucoup d’autres produits…

La gamme est très très large et beaucoup d’éléments peuvent être intégrés directement dans le tableau électrique du domicile. Par exemple pour piloter l’éclairage ou mettre en place des minuteries.

Il existe aussi une gamme nommée Homematic IP Wired qui permet de câbler ses équipements au lieu de les connecter sans-fil.

Perte de l’accès Internet

Avec toutes ces solutions désormais connectées à Internet, on doit tout de même se poser la question de savoir comment cela se passe… sans Internet !

La solution Homematic IP met en service automatiquement la connexion directe entre les différents équipements compatibles. Cela signifie que des équipements devant travailler ensemble n’auront pas besoin d’avoir la centrale toujours active et connectée à Internet. Dans ce cas de figure, l’application pour smartphone n’est plus disponible.

Communication directe entre le chauffage et le thermostat en cas de perte de la centre ou d’Internet.

Si nous prenons l’exemple d’un thermostat qui doit communiquer avec des vannes permettant de piloter le chauffage au sol, un lien direct sera établi entre les deux produits afin d’être résilient. Dans ce cas, les fonctions de base seront toujours disponibles, mais vous ne pourrez plus utiliser l’application pour smartphone pour gérer une courbe de chauffage par exemple.

En cherchant sur le site d’Homematic IP, il existe un tableau sous forme de fichier PDF permettant de vérifier tout ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas sans la connexion Internet. Malheureusement, celui-ci est uniquement en allemand par contre…

Utilisation sans la centrale

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, une partie des équipements Homematic IP peut être utilisée sans avoir de centrale de programmation. On retrouve alors un peu les mêmes fonctions que le chapitre précédent en utilisation sans Internet.

Dans ce cas, nous perdons beaucoup d’avantages amenés par l’application, mais c’est tout à fait possible d’utiliser un thermostat et un actionneur de chauffage au sol sans centrale.

On peut retrouver ces informations dans le manuel d’utilisation du produit par exemple.

Dans l’exemple ci-dessus, on peut découvrir la procédure dans le manuel de l’actionneur de chauffage au sol. Cependant, cette indication n’existe que dans la version anglaise et allemande du manuel. Celui en français est beaucoup plus court et ne contient pas le même niveau de détail…

Exemple de communication directe entre une commande de chauffage au sol et des thermostats.

En gros, on peut utiliser des thermostats et un actionneur de chauffage sans aucun autre équipement. De quoi améliorer déjà les réglages des “petites vannes” du collecteur… Amis sanitaires, cette indication est pour vous 😊.

Effet des ondes sur la santé

C’est clair qu’on peut se poser la question de savoir si tous ces équipements sans fil Homematic IP ne vont pas créer un immense champ électromagnétique dans la maison. Je peux déjà vous rassurer : non, ce n’est pas le cas ! Mais par quel miracle est-ce que j’ose l’affirmer me diriez-vous ? C’est très simple, eQ-3 documente très clairement tout ça dans son manuel utilisateur Homematic IP.

Homematic IP utilise de l’ultrahaute fréquence (UHF), derrière ce nom qui peut faire peur, se cache beaucoup de choses que vous connaissez très bien : Bluetooth, Wi-Fi, 4G/5G, GPS… Les bandes utilisées sont 868.3MHz et 869.525MHz.

En plus de la fréquence d’émission relativement standard, les appareils Homematic IP ne communiquent que lorsqu’ils en ont besoin, on dit qu’ils sont en repos la majorité du temps. Une centrale communiquera avec un thermostat uniquement quand elle aura un réglage à appliquer et non pas en permanence. Dans l’autre sens, le thermostat contactera la centrale uniquement lors d’un changement de valeur. Ces transmissions sont très très courtes en général et se comptent en millisecondes.

Ensuite en termes de puissance d’émission, les réseaux Wi-Fi sont par exemple à 100mW alors que les produits Homematic IP utilisent seulement 10mW.

Un autre facteur important étant la quantité de données transmises. Vous pensez bien que quand vous regardez le dernier film à la mode de Netflix sur votre téléphone portable vous allez consommer beaucoup de données. A contrario, un changement de température une fois de temps en temps depuis un thermostat ne va consommer pratiquement rien.

Et pour finir, on peut prendre le très bon (et amusant) exemple présenté dans la documentation Homematic IP :

Une conversation typique par téléphone mobile dure environ 5 minutes avec une puissance de transmission permanente d’au moins 300 mW. En comparaison, un actionneur Homematic IP transmet environ 1 seconde par jour avec une puissance totale de 10 mW.

En d’autres termes : Pour atteindre la pollution radioélectrique d’une conversation de cinq minutes par téléphone mobile, il faudrait qu’un actionneur Homematic IP soit allumé quotidiennement pendant plus de 25 ans.

eq-3 2019 – Documentation homematic

Compatibilité avec les autres systèmes

Dans l’univers Homematic IP, certains appareils d’autres fabricants sont compatibles. Mais contrairement à d’autres solutions domotiques, Homematic est compatible avec bien peu de choses...

Logo des produits Philips Hue

On peut compter les systèmes de lumières Philips Hue, ou encore le pilotage d’appareils compatibles avec le protocole DALI. Mais à peu de chose près, on a fait le tour… On peut encore ajouter les caméras de la marque Ezviz.

Hormis ces quelques exemples, nativement dans l’application Homematic IP, on ne peut pas ajouter grand-chose d’autre. Cependant, une liste est disponible sur le site officiel avec un peu plus de détail.

Par où commencer finalement ?

Les produits Homematic IP sont disponibles chez tous les revendeurs en ligne les plus courants. Par facilité, je préfère passer par Brack.ch ou les produits sont moins mélangés et très souvent en stock (non, je ne suis pas sponsorisé 😜). On peut les trouver aussi chez Hornbach ou chez Interdiscount, mais ils sont vendus principalement en ligne et se retrouvent dans peu de magasins.

Il est important de rappeler encore une fois que les produits sont très utilisés en Suisse allemande, cela signifie que l’on trouve beaucoup de choses sur Tutti ou Ricardo.

Le plus important étant de commencer petit et limiter au strict minium les investissements. Calculez l’ensemble des coûts, car les montants peuvent très vite s’envoler sans avoir une vision globale de ce que vous désirez faire… Ce n’est pas parce que je sus emballé par une solution, que cela signifie que ce sera de même pour vous.

Mon conseil serait de toujours débuter l’installation par la centrale Access Point avec deux ou trois équipements à piloter seulement. Si vous désirez gérer du chauffage, commencez par un thermostat et une vanne (ou un actionneur de chauffage par sol). Si vous désirez piloter de l’éclairage, commencez par un seul interrupteur et un actionneur (à encastrer ou T13)… Ainsi, vous limitez le matériel à retourner si cela ne vous convient pas.

À l’avenir, je vais vous proposer des articles plus ciblés sans reprendre toutes les bases afin de mieux vous présenter en détail un certain nombre de produits… Donc n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter ou de nous suivre sur WhatsApp grâce à la nouvelle fonction des chaines !

5 réflexions sur « Homematic IP, la domotique facile »

  1. Intéressant, je cherche à installer des thermostats connectés. Est-ce que cela peut faire l’affaire ? comment relier la PAC avec les thermostats ?

    1. J’ai un prochain article qui va arriver à ce sujet 😉. En fait, on ne va pas chercher à piloter la PAC mais uniquement le circuit de circulation d’eau chaude (le fameux collecteur avec ces petites vannes de m####). Dans ce cas, il suffit de trois produits : Une centrale, des thermostats et un ou plusieurs actionneurs de chauffage au sol… Mais je vais parler de tout ça en détail prochainement !

  2. Bonjour,

    Article très inintéressant et instructif !
    Connaissez-vous un installateur pour Homematic IP dans la région de Nyon.
    J’ai un chauffage au sol avec des vannes vieillottes (2003) avec un réglage chaotique.

    Merci de votre aide.
    Bien cordialement
    JR Gaillard

    1. Bonjour, merci pour votre message !

      Malheureusement, je ne connais pas d’installateur en Suisse romande. Le produit est très connu et utilisé en Suisse allemande, mais peu en Suisse romande, désolé.

      La base des produits Homematic IP se veut très simple à être mise en service, contrairement à d’autres solutions domotiques plus compliquées à prendre en main. Ça vaut peut-être la peine de tester avec une base de produit et voir si c’est jouable tout seul…

      Excellente suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *