Solar Manager et Pompe à chaleur

Solar Manager : Le guide complet pour les pompes à chaleur

Vous l’avez déjà découvert dans un article précédent, il existe différentes façons d’optimiser l’autoconsommation de sa pompe à chaleur. Nous avions découvert que l’on peut utiliser l’historique PV Ready, le standard SG Ready ou la plus moderne connexion par le réseau informatique. Cette dernière option nécessite l’utilisation d’un gestionnaire d’énergie ou d’une solution de domotique et c’est de ça que l’on va parler.

Dans mon cas, j’ai fait de nombreux essais avant de trouver la combinaison idéale pour gérer au mieux notre pompe à chaleur. Avec cet article, je vais donc vous partager mon expérience avec le produit Solar Manager, en vous expliquant comment utiliser ce dernier et en indiquant ses limites. C’est un peu un article “missing manual” de toutes les découvertes que j’ai faites après environ une année d’utilisation de Solar Manager… C’est parti mon kiki !

Vous parlez franglais ?

Pour commencer à maitriser les réglages avancés de Solar Manager, vous devez être à l’aise avec le franglais. Vous ne connaissez pas cette langue ? Ce n’est pas grave, je vais vous aider ! Au moment où j’écris ces lignes, le problème principal pour les francophones est lié au fait que Solar Manager est un produit suisse allemand et que la Suisse romande ne fait pas partie de leurs priorités. La majorité du marché étant germanophone, c’est potentiellement compréhensible (mais ce n’est pas pour autant que le produit est moins cher chez nous 😜…).

Dans l’application en français, nous trouvons donc beaucoup de morceaux de l’interface qui ne sont pas encore traduits. Pour éviter de faire subir l’allemand aux welsches, l’équipe de Solar Manager a pris la sage décision de favoriser l’anglais (et un peu aussi pour le marché français probablement). En fonction donc des options ou des menus dans lesquels vous vous trouvez, l’anglais sera dominant et remplacera la langue de Molière. Pour l’heure, c’est majoritairement le cas avec la prise en charge des pompes à chaleur.

En attendant que l’application soit entièrement traduite, je vous propose des explications traduites dans les différents tableaux ci-dessous. J’ai fait en sorte de pouvoir supprimer complètement ces informations de traduction le jour ou l’application apprendra le français et j’évite donc aussi d’en reparler plus bas.

Des réglages variables selon les fabricants de pompe à chaleur

Il est important de savoir que ce qui est présenté dans cet article ne couvrira pas l’entier des possibilités offertes par Solar Manager. Certains réglages sont standardisés, quel que soit le fabricant de la pompe à chaleur, mais certains autres seront spécifiques. Je vous parle donc ici de ce qui s’applique à ma pompe à chaleur et ce que j’ai pu expérimenter.

Solar Manager Accueil
Information sur la page d’accueil de Solar Manager quand vous ajoutez une PAC à sa configuration.

Dans ce que j’ai pu voir en traversant très rapidement les réglages de quasi toutes les pompes à chaleur supportées, je pense que cet article peut s’appliquer à de nombreux fabricants. Néanmoins, il est important de savoir qu’il s’applique tout particulièrement aux pompes à chaleur utilisant comme base le fabricant allemand Dimplex et sa régulation WPM. Dans mon cas, j’utilise la comptabilité Dimplex WPM Eco5 pour optimiser ma pompe à chaleur Sixmadun (une ancienne marque de Meier Tobler). Sans me risquer, je pense que cet article s’applique également à toutes les PAC Oertli de Meier Tobler aussi, qui ne sont en réalité que des modèles Dimplex vendue sous une autre marque.

Liste des pompes à chaleur prises en charge

Les réglages présentés ci-dessous ne sont peut-être pas complètement identiques selon les fabricants, comme indiqué dans le paragraphe précédent, mais toutes les pompes à chaleur présentes sur le site de Solar Manager sont supportées. Il y en a vraiment beaucoup, je vous laisse découvrir la liste complète.

Exemples de pompes à chaleur nativement prise en charge dans la liste de configuration.

Il est important de préciser que Solar Manager sait aussi gérer du PV Ready ou du SG Ready si votre pompe à chaleur ne possède pas de connexion à un réseau informatique. Dans ce cas, il est nécessaire d’ajouter un relais supplémentaire pour le faire, comme les produits domotiques Shelly. Ce n’est pas le but de cet article ; je n’en parlerai pas davantage que ces quelques mots, mais peut-être pourrai-je en reparler dans un nouvel article à venir 😊.

Les réglages de base

Pour commencer, nous allons découvrir ensemble les réglages de base. Nous allons partir du principe que votre pompe à chaleur est déjà raccordée à votre réseau informatique et possède une adresse IP sur votre réseau local. Ces réglages n’apportent pour le moment aucun changement dans votre pompe à chaleur directement. Il s’agit plutôt d’éléments conditionnels qui seront utilisés par d’autres configurations que l’on va voir plus bas.

RÉGLAGEDESCRIPTION
Nom du dispositifEn règle générale, ce champ contient le modèle de la pompe à chaleur que vous avez sélectionné dans la liste au moment d’ajouter le dispositif.
ÉtiquetteL’étiquette possède deux fonctions à ma connaissance. Elle vous permet d’attribuer un nom personnalisé sous forme de tag (pour ceux à qui ça parle) et de regrouper les dispositifs disposant du même tag sous un seul et même label dans les différentes vues de Solar Manager
IP du dispositifL’adresse IP qui a été configurée dans la régulation de votre pompe à chaleur.
Minimal Switch-On Power [W] 
Puissance d’allumage minimale
En utilisant une valeur en Watts, vous indiquez ici à partir de quel surplus de production solaire l’optimisation de la pompe à chaleur va démarrer.
Inverter Heat Pump
Pompe à chaleur “Inverter”
Souvent confondu avec la fonction de refroidissement des pompes à chaleur, “Inverter” n’est pas directement lié à la production de froid. En réalité, la technologie “Inverter” vise à optimiser le fonctionnement de la pompe à chaleur, lui permettant ainsi de devenir plus efficace et économe en énergie que les modèles conventionnels.

Grâce à cette technologie, la puissance de la pompe à chaleur peut être ajustée en temps réel en fonction des besoins. Contrairement aux modèles conventionnels qui fonctionnent souvent à une puissance fixe, la pompe à chaleur équipée de la technologie “Inverter” peut fonctionner à différents niveaux de puissance, s’adaptant ainsi de manière plus flexible à la production solaire.

Si vous cochez cette option, vous devez indiquer la puissance maximale en Watts que Solar Manager pourra utiliser pour optimiser dynamiquement votre pompe à chaleur. Hormis ça, ma PAC de 14 ans ne le supportant pas, je ne l’ai pas testé…
Switch On Delay [min]
Délai avant allumage
Il est nécessaire d’indiquer durant combien de temps un surplus de production solaire doit être identifié avant de démarrer l’optimisation de la pompe à chaleur.

Le but étant simplement de ne pas démarrer l’optimisation de la pompe à chaleur en dents de scie lors d’un temps nuageux par exemple.
Switch Off Delay [min]
Délai avant extinction
Il est nécessaire d’indiquer durant combien de temps un surplus de production solaire doit être absent avant de stopper l’optimisation de la pompe à chaleur.

Le but étant de ne pas couper trop vite l’optimisation de la pompe à chaleur toujours lors d’un temps nuageux par exemple.
Minimal On Duration [min]
Durée minimale d’activation
Il est généralement admit qu’une durée minimale de fonctionnement de 20 minutes est nécessaire pour les pompes à chaleur. Cela permet de stabiliser la température intérieure, réduire les cycles de démarrage/arrêt qui peuvent user les composants et optimiser l’efficacité énergétique en atteignant le régime de fonctionnement idéal.

En fonctionnant pendant cette durée, la pompe à chaleur prolonge sa durée de vie et réduit les coûts énergétiques, bien que cela puisse varier selon les conditions spécifiques de chaque fabricant.
Solar Manager réglages de base
Exemple de réglages de base avec une pompe à chaleur Dimplex.

Les réglages de la pompe à chaleur

Les premiers réglages que nous avons vus ensemble ci-dessus n’affectent en rien la configuration de votre pompe à chaleur. Par contre, les réglages que nous allons voir ci-dessous vont directement aller modifier des configurations de la régulation de votre PAC.

Eau chaude

RÉGLAGE / SOUS-RÉGLAGEDESCRIPTION
Increase boiler temperature
Augmenter la température
de l’eau chaude sanitaire
Réglage principal pour augmenter la température de l’eau chaude sanitaire en cas d’excédent de production solaire.
– Boiler temperature PV-Excess
– Température du chauffe-eau lors d’excédent de production solaire
Entrer ici la température désirée du chauffe-eau en cas de production solaire excédentaire.
– Boiler temperature normal
– Température normal du chauffe-eau
Indiquez ici la température normal du chauffe-eau, cela correspond généralement à la valeur d’origine configurée dans la pompe à chaleur que vous utilisez sans avoir Solar Manager.
– Boiler temperature reduced
– Température réduite du chauffe-eau
Dernière valeur demandée, il s’agit de la température d’abaissement du chauffe-eau que vous désirez. Il s’agit ici de la valeur la plus basse à laquelle vous acceptez d’avoir l’eau chaude sanitaire de votre domicile.

Cette température d’abaissement est utilisée ensuite en fonction des modes d’optimisation choisis que l’on va voir plus bas.
Solar Manager heat pump boiler
Réglages pour l’eau chaude sanitaire

Chauffage

RÉGLAGE / SOUS-RÉGLAGEDESCRIPTION
Enable Heat buffer optimization
Activer l’optimisation du tampon de chauffage
En activant ce réglage, vous autorisez Solar Manager à augmenter ou diminuer la température de l’eau de chauffage.

⚠️ Par contre, Solar Manager part du principe que la valeur “normal” est 0. Ce qui peut être ennuyeux si vous avez déjà augmenté ou diminué manuellement la puissance de votre pompe à chaleur.
– Maximum increase (offset)
– Augmentation maximum
Vous définissez ici la valeur de la puissance du chauffage que vous désirez configurer en cas d’augmentation. Comme indiqué plus haut, toujours en partant du principe que la valeur normal est 0.
– Maximum reduction (offset)
– Réduction maximum
Vous définissez ici la valeur de la puissance du chauffage que vous désirez configurer en cas de réduction. Comme indiqué plus haut, toujours en partant du principe que la valeur normal est 0.
Enable flow temperatur optimization
Activation de l’optimisation de la température du flux
Cette option est encore un peu un mystère pour moi, je n’ai pas trouvé à quoi elle servait dans le cadre de ma pompe à chaleur. Mais étant donné qu’elle parle de stocker de la chaleur dans les pièces de la maison, je présume qu’elle dépend d’une pompe à chaleur utilisant un thermostat centralisé avec une pièce de référence.

Ce qui n’est pas mon cas, nous utilisons la température ambiante extérieure comme référence.
– Maximum increase (offset)
– Augmentation maximum
En partant du principe que l’hypothèse ci-dessus est correct, nous indiquons ici l’augmentation de température que nous désirons à l’intérieur du bâtiment en cas de production solaire suffisante.
– Maximum reduction (offset)
– Réduction maximum
Toujours en partant du principe que l’hypothèse ci-dessus est correct, nous indiquons ici la réduction de température que nous désirons à l’intérieur du bâtiment.

Refroidissement

RÉGLAGE / SOUS-RÉGLAGEDESCRIPTION
Intelligent Cooling
Refroidissement intelligent
Intelligent Cooling – Indique que la pompe a chaleur va produire du froid uniquement en cas de production solaire suffisante. S’il n’y a pas de surplus de production solaire, le refroidissement est désactivé (la pompe à chaleur passe en mode “été” standard).

Automatic – Indique que la pompe à chaleur fonctionne selon le mode standard de fonctionnement préconfiguré.

Il faut bien évidemment posséder une pompe à chaleur qui supporte le refroidissement, sans quoi ce réglage est inutilisé.
Configuration du mode de refroidissement.

Planification horaire

Ce que j’appelle “planification horaire” correspond à la possibilité offerte par Solar Manager de changer le mode de fonctionnement de la pompe à chaleur en fonction de l’heure. Cette option permet de choisir parmi les différents modes de fonctionnement présentés plus bas, non pas selon la production solaire, mais selon l’horaire. C’est très pratique pour indiquer à la pompe à chaleur ce qu’elle doit faire durant la nuit par exemple.

RÉGLAGEDESCRIPTION
Switching Times
Enclenchement horaire
From (Depuis) – Heure à laquelle le mode de fonctionnement configuré plus bas dans le sous-menu est activé.

To (à) – Heure à laquelle le mode de fonctionnement est désactivé pour revenir au mode de fonctionne standard.

Jours actifs – Définir les jours ou l’on désire que le programme s’applique.

Action – Indique quel mode de fonctionnement nous désirons activer durant ces horaires (selon le chapitre dédié).
Exemple de planification pour réduire les performances de la pompe à chaleur lorsque l’ensoleillement n’est systématiquement pas idéal.

Les modes de fonctionnement

Les modes de fonctionnement, à ne pas confondre avec les modes d’optimisation, sont les premiers déclencheurs permettant de piloter ou non une action sur la pompe à chaleur. Je les place dans un ordre différent de l’application, car c’est beaucoup plus logique de configurer d’abord le mode de fonctionnement avant le mode d’optimisation. Donc attention, dans l’application l’ordre est différent !

Description des modes de fonctionnement

MODEDESCRIPTION
Only Solar
Solaire uniquement
Il s’agit du réglage recommandé par défaut afin de profiter au mieux d’une optimisation efficace.

Lors d’un excédent de production solaire, la valeur de la consigne est automatiquement augmentée en tenant compte du Mode d’optimisation qui est présenté dans le tableau suivant.

En sélectionnant cette option, la consigne est adaptée automatiquement par Solar Manager en fonction de la production solaire et du mode d’optimisation choisi.

Afin de protéger la pompe à chaleur, l’augmentation se déclenche au maximum pour trois cycles par jour.
Solar & tariff optimized
Solaire & Tarif optimisé
Ce mode dépend des réglages du tarif horaire de l’électricité que vous avez définis dans Solar Manager lors de sa configuration initiale.

En tarif haut (tarif normal), la consigne sera augmentée uniquement en cas de surplus de production solaire. En bas tarif, la consigne utilisera la valeur normal et non pas la réduction.

Ce mode de fonctionnement n’utilise pas les modes d’optimisation. C’est important de le savoir, car cela offre une liberté supplémentaire dans la régulation.
Overheating
Augmentation-Surélévation
La valeur de consigne de la pompe à chaleur est augmentée avec les valeurs indiquées dans les champs liés à l’excédent de production solaire.

En sélectionnant cette option, la consigne est figée. La pompe à chaleur sera toujours réglée avec des températures de consignes augmentées.
Reduction
Réduction
La valeur de consigne de la pompe a chaleur est réduite avec la valeur indiquée dans les champs liés à la réduction de la température.

En sélectionnant cette option, la consigne est figée. La pompe à chaleur sera toujours réglée avec des températures de consignes réduites.
No Control
Aucun contrôle
Solar Manager ne réalisera aucun contrôle sur la pompe à chaleur. C’est l’équivalent de désactiver complètement l’optimisation, mais ça offre l’avantage de conserver une visibilité de la pompe à chaleur dans l’application.
Différents modes de fonctionnement disponibles.

Modes de fonctionnements et tarifs de l’électricité

Avec les explications ci-dessus, ce n’est pas simple de comprendre ce qui se passe exactement en fonction des tarifs de l’électricité. Je vous ai donc fait un petit tableau récapitulatif.

MODETarif élevé avec surplus
de production solaire
Tarif élevé sans surplus
de production solaire
Tarif réduit
Only SolarAugmentation de la
valeur de consigne
Variable selon le mode
d’optimisation défini
Variable selon le mode
d’optimisation défini
Solar & tariff optimizedAugmentation de la
valeur de consigne
Utilisation de la valeur
de consigne “Normal”
Utilisation de la valeur
de consigne “Normal”
OverheatingAugmentation de la
valeur de consigne
Augmentation de la
valeur de consigne
Augmentation de la
valeur de consigne
ReductionRéduction de la
valeur de consigne
Réduction de la
valeur de consigne
Réduction de la
valeur de consigne
No ControlAucun contrôleAucun contrôleAucun contrôle

Les modes d’optimisation

Les modes d’optimisation sont dépendants du fait que le mode de fonctionnement que l’on a vu plus haut est configuré sur « Solaire uniquement ». ⚠️ Si vous utilisez d’autres modes de fonctionnement, ceux-ci n’utiliseront pas ces réglages. Il faut vous référer au tableau plus haut pour le détail.

MODEDESCRIPTION
Automatic
Automatique
Par défaut, il s’agit du mode configuré et recommandé.

Celui-ci configure la pompe à chaleur automatiquement en mode surélévation en cas de production solaire suffisante et la passe en mode de réduction durant les heures du matin (06h-09h) et du soir (17h-21h).
Reduce in high-rate tariff
Réduction en tarifs élevés
Ce mode d’optimisation configure la pompe à chaleur automatiquement en mode surélévation en cas de production solaire suffisante et la passe en mode de réduction durant les horaires de hauts tarifs configurés.
During morning (06h-09h) and Evening (17h-21h)
Durant les heures du matin (06h-09h) et du soir (17h-21h).
Attention, ça se complique 😅. Sans la documentation fournie par le support j’aurais rien compris :
Ce mode d’optimisation configure la pompe à chaleur automatiquement en mode surélévation en cas de production solaire suffisante. Jusqu’ici c’est facile…

Par contre le fonctionnement passe en réduction durant les heures du matin et du soir puis en fonctionnement normal pendant la journée uniquement pour le chauffage et le fonctionnement est réduit pour l’eau chaude.
During the night (00h-08h)
Durant la nuit (00h-08h)
Dans ce cas, la pompe à chaleur passe toujours en mode surélévation en cas d’excédent solaire, mais elle passe en mode réduit uniquement entre 00h et 08h.
Always reduce
Toujours réduire
Fonctionne en mode surélévation lorsque la production solaire est suffisante mais passe en mode réduction tout le reste du temps.
Never reduce
Jamais réduire
Fonctionne en mode surélévation lorsque la production solaire est suffisante mais n’utilise jamais le mode de réduction (les valeurs normales/par défaut sont alors utilisées).
Différents modes d’optimisation.

Visualiser les configurations

Mode de fonctionnement

Comme vous l’avez vu ci-dessus, il est possible de changer les modes de fonctionnement de la pompe à chaleur. Je vous partage un petit truc que je n’ai pas compris tout de suite. Depuis l’écran d’accueil, vous pouvez toucher la flèche jaune à droite dans la section de votre pompe à chaleur et directement indiquer le mode de fonctionnement.

En parallèle, cette même section indique comme la pompe à chaleur fonctionne en direct. Il y a une flèche qui est soit grise en mode normal, verte en mode augmentation et rouge en mode réduction.

consommation électrique

Il est très probable que votre pompe à chaleur ne dispose pas d’un compteur de consommation intégré. Dans ce cas, il est possible d’ajouter un compteur dédié comme un Shelly Pro 3EM à votre Solar Manager. Ensuite, si vous utilisez la même étiquette (tag) dans Solar Manager pour le nouveau compteur Shelly et votre pompe à chaleur, ils seront identifiés dans les graphiques comme un seul et même équipement.

Vous verrais alors apparaitre la consommation de votre pompe à chaleur avec toutes les informations liées qui vont bien :

Ce qui me manque encore pour le moment

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de réglages possibles et la multiplication des réglages entraine la multiplication des croisements de configurations possibles. Donc le premier élément qui m’a manqué lors de la prise en main de tout ça l’année dernière était une documentation solide. C’est un peu ce que je désire améliorer avec cet article en vous partageant le maximum d’informations que j’ai pu récolter/identifier en m’amusant avec ma PAC Dimplex.

Deuxième élément qui m’a fait défaut, c’est le manque d’intérêt flagrant pour le marché suisse romand/francophone. Clairement, c’est un petit pourcentage de leurs clients, mais à ce moment-là, il serait peut-être mieux de ne pas indiquer que le produit est aussi en français. Ça serait bien moins frustrant, je pense, car l’approche de l’entreprise n’est pas très claire à ce sujet. Le mode startup est désormais révolu et il est nécessaire de stabiliser l’ensemble avec une équipe de développement locale et solide.

Troisième élément qui me dérange, c’est que Solar Manager ne propose pas une forme d’intégration avec les prévisions de production solaire que l’on retrouve en page d’accueil de l’application. Pour le moment, ces valeurs ne sont pas du tout utilisées pour gérer l’optimisation de l’autoconsommation de la pompe à chaleur.

Par exemple, j’apprécierais que ma PAC passe en surélévation durant le tarif réduit si Solar Manager détecte que la production solaire du lendemain sera mauvaise. Et à l’inverse, j’aimerais que Solar Manager passe en abaissement la nuit lorsqu’il détecte que le lendemain sera une très bonne journée de production solaire. Dans ce cas, nous aurions une vraie gestion “automatique” de l’autoconsommation.

Dernier élément qui m’a dérangé, c’est le fait de ne pas pouvoir fixer la configuration du chauffage “normal” comme pour l’eau chaude. Sans cette option, je ne peux pas utiliser cette possibilité d’optimisation et le réglage s’avère inutile…

Conclusion

Soyons francs tout de suite, le boulot réalisé par l’équipe de Solar Manager est excellent et le support très réactif 🥇 ! Ce n’est pas parce qu’il me manque 2-3 choses comme mentionné ci-dessus que je ferais machine arrière. Surtout qu’avec chaque mise à jour, le produit s’améliore. Il est vrai que de nombreuses questions entourent l’optimisation. Elles sont toutefois liées à des contraintes imposées par d’autres régions, probablement… À l’heure où l’on voit naître des modèles d’intelligence artificielle assez précis sur les sujets de la météo et de la domotique, on s’attend à ce que Solar Manager évolue rapidement dans cette direction.

Comme vous l’avez peut-être lu dans un précédent article traitant du SG Ready et du PV Ready, les possibilités qui sont offertes ici sont d’un tout autre acabit. L’intégration avec Solar Manager offre vraiment des options avancées, et c’est important d’en tenir compte avant de commencer un travail sur son autoconsommation, surtout si vous avez une PAC !

2 réflexions sur « Solar Manager : Le guide complet pour les pompes à chaleur »

  1. Bonjour, trop bien mesGeekeries. Le site est arrivé à point pour mes projets de PAC et solaire. Félicitions, super boulot. J’avais fait mes propres et modestes recherches et je suis bien content de trouver des infos concrètes, synthétiques et de grande valeur, sans influence commerciale. Pour beaucoup de sujet, et pour l’optimisation PAC en particulier, j’arrivais aux mêmes constatations théoriques. mesGeekeries apporte un vrai plus pratique et me donne beaucoup plus d’info que ce que je pouvais glaner tout seul avec mes modestes compétences. Merci beaucoup.
    Mes PV sont en installation, la PC Hoval arrive la semaine prochaine, le SolarManager est commandé. Reste plus qu’à….

    Le chargeur VE, j’attends d’avoir la voiture et j’espère que d’ici quelques années, les voitures et chargeurs seront vraiment bidirectionnels à des prix raisonnables.

    Salutations, Claude

    1. Bonjour Claude ! Un grand merci pour votre message extrêmement sympathique, c’est toujours agréable et motivant ce genre de retour pour se motiver à continuer d’écrire plus. N’hésitez pas à venir partager ici votre expérience quand votre belle installation sera en fonction 😊.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *