Un été moins chaud grâce aux panneaux solaires ?

Suite à la mise en place de nos premiers panneaux solaires sur une portion réduite de notre toit en 2017, nous avons constaté que la pièce située en dessous de cette section était moins sujette à la chaleur estivale qu’auparavant.

Sujet extrêmement subjectif et peu outillé pour prendre des valeurs avant et après l’installation, je ne m’étais pas intéressé plus au sujet jusqu’à l’extension de notre installation l’année dernière… Envie d’en apprendre un peu plus ? Alors, attaquons !

Deux types d’installations solaires (principalement)

Comme vous le savez très certainement, deux types d’installations dominent le marché pour l’installation de panneaux solaires : la surimposition et l’ installation intégrée. Deux variantes qui se caractérisent principalement par des différences d’esthétique et de coûts.

La surimposition consiste à monter les panneaux solaires directement au-dessus de la toiture sans réellement toucher à celle-ci en dehors du système de fixation. C’est ce que l’on voit la plupart du temps quand les panneaux solaires sont ajoutés sur une construction existante.

En revanche, la solution “intégrée” implique d’ajouter les panneaux solaires dans la structure même qui compose le toit du bâtiment. Généralement, la couche extérieure de la couverture est supprimée (les tuiles souvent) et les panneaux solaires sont fixés directement sur la sous-toiture.

La principale différence réside dans l’esthétique et l’intégration architecturale, avec les systèmes intégrés offrant une apparence souvent plus harmonieuse, mais pour un montant d’installation plus élevé. Choisir entre surimposition et intégration dépendra donc souvent des contraintes structurelles, esthétiques et budgétaires spécifiques à chaque projet. Mais je vais peut-être vous amener un argument en faveur de la surimposition

Différence de température

Dans le cas qui nous intéresse ici, nous allons parler des installations en surimposition. Quand les panneaux solaires sont installés en utilisant cette technique de montage, nous nous retrouvons avec un espace entre le dos du panneau solaire et la tuile. Le panneau solaire fera alors de l’ombre à la tuile en lui évitant le soleil direct et ajoutera de l’espace permettant une circulation d’air entre les deux. L’installation intégrée aura elle tendance à capturer la chaleur et à l’empêcher de se dissiper facilement.

Température ambiante

Partant de cette constatation et de ma zéro compétence en physique des matériaux, j’ai pris quelques mesures un jour du mois de juillet 2023. À 14h05 ce jour-là, vous pouvez constater que la station météo installée au milieu de notre potager affiche un joli 35°C ☀️. Une température élevée et donc idéale pour prendre quelques mesures sur le toit…

Température du 9 juillet 2023 à 14h05

La température des tuiles

Passant par la fenêtre de la chambre de ma fille (je me réjouis qu’elle fasse ça d’ailleurs quand elle sera ado 😭…), j’ai été prendre quelques mesures sur le toit. À ce moment-là, le soleil tapait fort, et ce, depuis un long moment déjà. C’était donc le moment idéal pour s’amuser à prendre des mesures de la température des tuiles 🤓.

Le thermomètre laser indiquait des valeurs oscillant aux environs des 75°C. C’est chaud, très chaud ! La tuile en terre cuit comme on la voit sur la photo ci-dessous, aime bien emmagasiner de la chaleur et ne refroidît que très lentement. Le pan du toit de mon exemple est orienté au sud-ouest dans la vallée du Rhône en Valais, donc extrêmement bien exposé en ce mois de juillet.

Température de la tuile en plein soleil… 75.7°C en pointe ce jour-là !

On peut donc imaginer facilement que la sous-toiture va emmagasiner/emprisonner cette chaleur et que forcément, elle sera diffusée vers l’intérieur du logement encore longtemps après le coucher du soleil. Le cycle permettant de diminuer la température étant lent durant les nuits tropicales, il sera dès lors bien plus compliqué de rafraîchir le logement. Oui, je vous ai entendu, mais quelle idée aussi d’utiliser du noir pour des tuiles… Bref, continuons !

La température sous les panneaux solaires

Pas besoin de vous faire un dessin, vous savez déjà très bien où je vais vous emmener maintenant. Nous allons prendre la température au même moment, mais en pointant le laser sous les panneaux solaires. Comme vous pouvez le voir sur l’image suivante, la température fait une chute de 28°C ! Nous passons 20 cm plus loin à 46.6°C seulement.

De 74.2°C à 46.6°C !

Difficile de prendre avec mon équipement des points précis plus en profondeurs sous la structure, mais nous constatons que la différence de température est massive !

Alors, il fait moins chaud à l’intérieur ?

Très honnêtement, je ne vais pas vous vendre du rêve avec une certitude absolue… Je n’ai pas d’information précise à ce sujet. Il était quasi impossible de prendre des mesures avant/après, sachant qu’on aurait dû le faire avant et après l’installation solaire sur plusieurs années. Par contre, ce qui est certain, c’est que la sensation d’avoir une température moins élevée dans les chambres est bien présente.

On peut aussi en déduire à la prise des mesures que cela ne peut être que bénéfique, les tuiles sous les panneaux solaires étant plus facilement ventilés et le soleil ne tapant pas dessus directement. Il va donc sans dire que la température stockée dans la sous-toiture est très probablement moins élevée et donc, moins diffusée vers l’intérieur du logement pendant la nuit encore…

A contrario, il est possible que le phénomène inverse se produise aussi l’hiver. Le soleil ne pouvant plus atteindre les tuiles directement, celles-ci ne stockeront plus de chaleur. Cependant, je suis moins convaincu que cela soit un problème important sachant que les températures négatives des nuits d’hivers refroidiront extrêmement rapidement les tuiles… On peut noter aussi que le givre, le phénomène qui capture l’humidité de l’air pour la déposer au sol, ne sera plus en contact direct avec le toit durant la nuit.

En résumé, il y a très certainement un gain que seuls les spécialistes des matériaux pourront vraiment quantifier 😊 ! Mais en attendant, chez nous, ça semble une opportunité que l’on n’avait pas prévue et qui est toujours la bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *